Depuis plusieurs décennies, des périodes de disettes ont affecté́ la sous-région Ouest Africaine et c’est notamment dû à la rareté́ des pluies et manque de moins financière et équipement agricole   pour la culture industrialisée irrigué qui sont à̀ la cause des manques de moyens de subsistance énormes des familles de la zone rurale.

Ces années de sècheresse ont influencé le déplacement des jeunes et des femmes vers les villes pour la recherche d’emploi mais aussi à encourager à l’immigration clandestine en laissant les populations locales dans une pauvreté́ absolue.

L’inflation, la guerre Russie et Ukraine et les deux années de covid-19, ont accru les plus grandes difficultés de d’insécurité́ alimentaire à cause des confinements qui ont presque réduit le déplacement des personnes pour faire leur travail et le transfert des fonds pour venir en secours aux familles longtemps soutenues par leurs enfants.

Ces fléaux ont menacé ́ belle et bien le secteur du FOUTA précisément l’ile-à-Morphile et la vallée du fleuve Sénégal, lieu qui doit abriter le projet au nord du Sénégal en frontière directe avec la Mauritanie où il y a l’eau et des terres cultivables mais les moyens pour l’exploitation ne sont pas disponibles.

OBJECTIFS GENEREAUX

-L’amélioration des conditions de vie des populations
-Lutter contre famine, la mal nutrition des enfants, des talibés, des femmes enceintes des ainés et des malades   et la pauvreté de manière générale dans le milieu rural pour contribuer à la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent 
-L’autonomisation économique des femmes rurale
-Promouvoir l’emploi des jeunes ( XEYU NDAWYI )
 Créer des programmes économiques pour pouvoir supporter les programmes sociaux à long terme

OBJECTIFS SPECIFIQUES

–   Permettre l’accès à des produits maraîchers BIO disponibles localement, frais et diversifiés, à bas coût, auprès populations locales
–   Contribuer à l’autosuffisance alimentaire
–   A travailler sur toute la chaine de valeur
–   Promouvoir l’économie et l’emploi local en développant l’activité maraichère
–   Permettre aux femmes de travailler sans pénibilité, dans de bonnes conditions de gestion de leur temps quotidien.
–   Dégager les voies et moyens leur permettant de se développer à tous les niveaux,
–       – Avoir un esprit d’entrepreneuriat
–       – Avoir une prise de conscience
–       – Se familiariser avec certains outils de développement,
–       – Acquérir une certaine connaissance dans certains domaines de développement,
–       Offrir l’opportunité aux jeunes d’exploiter et mettre en œuvre leurs potentialités ;
–       · Appuyer et accompagner les jeunes dans leur projet de formation professionnelle ;
–       · Informer et sensibiliser sur les plans d’insertion professionnelle dans le but de formaliser les jeunes et les femmes du secteur informel
· Doter l’Ile A Morphil et le fouta d’un centre d’incubation professionnel de promotion des métiers féminins

LIEU D’EXECUTION

À WALALDE et A SIOURE THIAMBÉ (Podor / Saint Louis. Sénégal)
Partagez sur :